Premières approches

         I/ Avant la découverte du vaccin

      

1) Premières approches de la variole

 

    Connue depuis l’Antiquité, la variole semait la terreur partout où elle se manifestait.  Cette maladie apparaît au 4ème siècle après JC en Chine, puis au 10ème siècle en Asie du Sud-Ouest.

 

  L'origine de la variole semble très lointaine puisque certains croient en voir des signes dans les vestiges de la préhistoire et que des chercheurs anglais auraient relevé des cicatrices de pustules sur une momie de la XXe dynastie (le pharaon Ramsès V en serait mort en 1157 av. J.C.)

   Cependant, ni Hippocrate, ni Galien ne la mentionnent, ce qui aura de fâcheuses conséquences par la suite, en effet, pourra-t-on reconnaître une maladie ignorée par les Maîtres?

 

Les premières descriptions connues de la variole remontent au IVsiècle après Jésus-Christ, par Ge Hong, en Chine.

En fait, il est généralement admis que la variole fut introduite en Europe par les invasions arabes, à la suite de l'épidémie de la Mecque en 572. C'est d'ailleurs un médecin arabe, Rhazès, qui au IXe siècle, en donna le premier un excellent exposé symptomatique. Ensuite les croisés la rapportèrent chacun dans dans leur pays.

 

 

Photo représentant Ge Hong           Rhazès

Photo représentant Ge Hong    Photo représentant Rhazès

 

      Dès le XIe siècle, pour lutter contre la maladie, la Chine pratiquait une technique particulière dite de variolisation. Cette pratique consistait à inoculer à un sujet sain des croûtes desséchées de pustules varioliques provenant de sujets ayant développé des formes jugées bénignes. Mais, en dépit de la variolisation, la variole continuait à faire des morts. De plus, cette pratique contribuait à disséminer la maladie.

     

    En Turquie, dans les harems, on procédait à une légère scarification. Toutes ces opérations n’étaient pas sans risques (pas de protection, méthode brutale).

Au XIIIe siècle la maladie est connue dans toute l'Europe méridionaleLa maladie fut importée en Occident au début du 16ème siècle.  La variole a traversée beaucoup de continent entre le 16ème siècle et le 19ème.

D’abord, les Conquistadores (1515-1520) terme qui signifie conquérant en portugais et en espagnol, importent la variole sur le continent Américain.

  Les troupes de Cortes l’importent au Mexique, résultat : 90% des indiens meurent de variole au Mexique.

D’ailleurs, l’idée fut reprise par les anglais dans les réserves indiennes au Canada. Des couvertures infectées par la variole étaient données aux indiens : c’est la première arme biologique virale.

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site