Biographies

Voici les biographies des plus grands médecins, liés à la vaccination:

 

  • Edward JENNER:  Il naît en 1749 à Berkeley en Angleterre. Jenner fut formé à Chipping Sodbury, dans le Gloucestershire comme apprenti de M. Ludlow, un chirurgien, pendant huit ans à partir de l'âge de 14 ans. Jenner est parti à Londres en 1770 pour étudier la chirurgie et l'anatomie sous la direction du chirurgien John Hunter et également à l’Université St George de Londres. 

    Jenner fut très tôt remarqué par des hommes célèbres pour avoir fait progresser la pratique médicale et les institutions de la médecine.  De retour dans sa région natale en 1773, il devint médecin généraliste et chirurgien, exerçant son activité d’abord à Berkeley.

    Il fit également des recherches dans le domaine de la cardiologie.

    Il fut élu membre de la Royal Society en 1788 à la suite d'une étude détaillée sur la vie méconnue du coucou dans son nid en combinant pour son étude l’observation, l’expérimentation et la dissection.

    En 1792, il a obtenu son doctorat en médecine de l’université de St Andrews. Il meurt le 26 janvier 1823.


     

    Louis PASTEUR:  Louis Pasteur, né à Dole (Jura) le 27 décembre 1822 et mort à Marnes-la-Coquette (Seine-et-Oise) le 28 septembre 1895, est un scientifique français catholiquechimiste et physicien de formation, et un pionnier de la microbiologie.

    Louis Pasteur est né le 27 décembre 1822 à Dole. Son père, après avoir été sergent dans l’armée napoléonienne, reprit la profession familiale de tanneur. En 1825 la famille quitte Dole pour Marnoz, pour enfin s'installer àArbois en 1830. Le jeune Pasteur suit à Arbois les cours d'enseignement mutuel puis entre au collège de la ville. C'est à cette époque qu'il se fait connaître pour ses talents de peintre ; il a d'ailleurs fait de nombreux portraits de membres de sa famille et des habitants de la petite ville.

    En octobre 1838, il quitte Arbois pour l'Institution Barbet à Paris afin de se préparer au baccalauréat puis aux concours. Cependant, déprimé par cette nouvelle vie, il abandonne cette idée, quitte Paris et termine son année scolaire 1838-1839 au Collège d'Arbois. À la rentrée 1839, il poursuit ses études au collège royal de Franche-Comté, à Besançon. En 1840, il obtient le baccalauréat en lettres puis, en 1842, après un échec, le baccalauréat en sciences mathématiques. Pasteur retourne de nouveau à Paris et est finalement admis à l'École normale en 1843.

     

     

     

     

     


    Lady Mary Wortley MONTAGU: Elle est née le 26 mai 1689 et est une écrivaine britannique.Mary Pierrepont était la fille aînée du Duc de Kingston. Enfant précoce, elle apprit seule le latin et le grec ancien. Elle devint très tôt la coqueluche des milieux intellectuels de Londres et était très proche de Steele ou Addison.

    Lady Wortley Montagu découvrit lors de ce séjour la technique ottomane de l'inoculation contre la variole, l'ancêtre de la vaccination mise au point soixante ans plus tard par Edward Jenner. Elle accepta de faire inoculer son fils puis, de retour à Londres, elle demanda l'inoculation de sa fille. Elle joua ainsi un rôle important dans la lutte contre la variole et le développement de la vaccine. Lady Wortley Montagu quitta la Turquie avec regrets. Le voyage de retour passa par la Grèce et l'Afrique du Nord. Elle décède le 21 août 1762.

     



   Rhazès: Abu Bakr Mohammad Ibn Zakariya al-Razi, connu aussi comme Razi ou comme Rhazes et Rasis, (865-925) fut un scientifique pluridisciplinaire perse qui a énormément contribué dans les domaines de la médecine, l'alchimie et la philosophie. Alchimiste devenu médecin, il aurait isolé l'acide sulfurique et l'éthanol dont il initia l'utilisation médicale. S'agissant de la pratique médicale, il a vigoureusement défendu la démarche scientifique dans le diagnostic et la thérapeutique et a largement influencé la conception de l'organisation hospitalière en lien avec la formation des futurs médecins. Empiriste et rationaliste, il fut l'objet de nombreuses critiques pour son opposition à l'aristotélisme et sa libre-pensée vis-à-vis de la religion.

Razi est né dans la ville de Ray (en langage perse Razi signifie « de la ville de Ray »), une ville située au sud de Téhéran, Iran, dans le province du Khorassan et a effectué une grande partie de ses recherches dans celle-ci. Avicenne a vécu aussi un moment dans cette cité.

De nos jours son nom est commémoré avec l'institut Razi près de Téhéran et son anniversaire est célébré tous les 27 août en Iran.

 

 

 

 

 

   Ge Hong:  Lettré chinois et auteur prolifique dont beaucoup de textes ne nous sont pas parvenus, Ge Hong (283-343), nom public Zhichuan, surnom Baopu Zi, celui qui embrasse la simplicité, est essentiellement connu pour l’intérêt qu’il porta à la poursuite de l’immortalité et ses recherches sur les techniques censées y mener, exposées dans le Baopuzi . Ce livre a eu une grande influence sur le développement de l’alchimie, de la pratique et de la pensée taoïste, et reste de nos jours un ouvrage de référence pour leur étude, malgré son abord ardu et l’aspect difficilement interprétable d’une partie de son contenu. Il offre également un intérêt philosophique et documentaire sur la société de l’époque.

Parmi les autres écrits qui restent de lui, on peut mentionner Biographies des divins immortels ainsi que des textes sur la médecine et la pharmacopée, intégrés dans des traités de médecine chinoise.

Ge Hong est connu dans la tradition chinoise comme un alchimiste, un médecin, un maître taoïste et un immortel. Il est parfois appelé Petit vieillard immortel en référence à son grand-oncle Ge Xuan, surnommé « le vieillard immortel » .

Bien que la date de 343 soit admise comme celle de sa mort par la plupart des historiens modernes, une tradition taoïste veut qu'il ait vécu jusqu'à 80 ans passés, ce que reflètent certaines biographies.

 

 

 

 

Hippocrate:

Hippocrate le Grand ou Hippocrate de Cos, né vers 460 av. J.-C dans l’île de Cos et mort vers 370 av. J.-C à Larissa, est un médecin grec du siècle de Périclès, considéré comme le « père de la médecine » Il a fondé l'école de médecine hippocratique qui a révolutionné intellectuellement la médecine en Grèce antique, en instituant cet art comme une discipline distincte des autres disciplines de la connaissance auxquelles elle avait traditionnellement été rattachée (notamment la théurgie et la philosophie), faisant ainsi de la médecine une profession à part entière. Sa mere, Phéranète etait la 18eme descendante d'Héraclès et son pere, Gnosidicos etait lui meme medecin et descendant d'Héraclès, et fut celui qui initia Hippocrate a la medecine

Cependant, les œuvres des écrivains du corpus, des praticiens de la médecine hippocratique et les actions d'Hippocrate lui-même sont souvent confondues. On sait très peu de choses sur la vie d'Hippocrate, sa pensée et ses écrits. 

 

 

 

Galien:   Galien (en grec ancien Galênós, en latin Claudius Galenus), né à Pergame en 129 ou 131, et mort en 201 ou 216, est un médecin grec de l'Antiquité. Considéré comme l'un des pères de la pharmacie, il a eu une influence durable sur la médecine chrétienne, juive et musulmane du Moyen Âge.

Ses théories ont dominé les connaissances médicales de la civilisation occidentale pendant plus d'un millénaire. Le prénom « Claudius », qui n'existe pas dans les textes grecs, a été mentionné pour la première fois dans les textes de la Renaissance ; c'était peut-être une interprétation erronée de l'abréviation « Cl. » qui voulait dire clarissimus.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site